28 sept. 2017

Une plateforme de nidification à Lunéville



13h00 : RDV avec les cordistes d'Acrotir, entreprise chargée de nettoyer les tours de l'église puis d'installer des filets de protections. Ils acceptent de prendre en charge la plateforme de nidification qu'ils installeront dans la tour Ouest, lieu de nidification du couple depuis 2005, après nettoyage du site. Cette structure avait été utilisée de novembre 2007 à avril 2014 dans la basilique ND de Lourdes et était conçue en forme de caisse. Cette dernière version a été transformée en plateforme. Comme convenu, la tour Ouest ne sera accessible aux pèlerins que par une ouverture.

Cette installation fait suite à une décision du conseil municipal de nettoyer puis protéger l'église St Jacques de la fréquentation des pigeons. Alerté par un adhérent de la LPO54, une demande d'entretien avec la mairie a abouti à une concertation et à un arrangement afin 1- de caler l'intervention hors saison de reproduction, 2- de laisser un accès aux pèlerins afin de ne pas perturber les nidifications futures, tout en excluant au maximum les pigeons de l'édifice. En aucun cas, cette plateforme n'est à considérer comme un moyen d'installer les Faucons pèlerins. Les tours de l'église St Jacques ont accueilli ces pèlerins depuis 2005 (soit 13 saisons de reproduction) et sans installation de nichoir ou autre structure, puisque l'aire à toujours été inaccessible à l'Homme. A noter que pèlerins et pigeons en nombre, ont cohabité durablement tout ce temps.
Lunéville est un des rares sites urbains, sinon le seul, en Lorraine et en France à avoir été régulièrement nicheur sans aucune intervention humaine.

9 juil. 2017

Tournée estivale ...

... et de bon matin, vers 08h00. Passage sur ND de Lourdes, couple #1, le mâle est en poste sur les barreaux d'échelon Sud. Pas de femelle.
Passage à St Joseph, rue de Mondésert : RAS.
La main du christ
Passage à la basilique du Sacré-Cœur, rue de Laxou. Le couple #3 est présent, chacun est posté sur une main du christ. La situation est jolie mais ayant pris le temps de discuter avec un passant je n'ai pas saisi le couple ensemble en photo. Pas de problème, il y aura d'autres occasions. Le mâle se repositionne sur la croix soleil de la tour Est puis la femelle saute sur l'autre main du christ. Plus tard, elle décolle vers l'Est, suivie rapidement par le mâle.
Passage à St Léon (gare), je retrouve le mâle (couple #3), seul. Il décolle vers l'ouest. En partant vers le centre ville, je prend le temps de chouffer du pont de la gare sur St Joseph et y constate la présence du couple #2.
Sur St Epvre
Passage à la Cathédrale rue St Georges : J'entends bien un couinement de pèlerin mais je ne peux pas le voir. Des ramiers occupent le site.
Passage à l'église St Epvre où la veille au soir, 4 Faucons pèlerins étaient présents. Couple #2 avec 2 juvéniles. Mais ce matin, seule la femelle trône sur la croix sommitale. Du fond de la place Carrière j'entraperçois un pèlerin sur la Cathédrale rue St Georges. Je confirmerai un juvénile plus tard.
10h30 : Fin de la tournée ... à bicyclèèèt-teuuu ! 🎵 ... mais sans Paulèèèt-teuuu ! 🎵 ...

4 juin 2017

Lunéville 2017

Visite de contrôle ce matin à l'église St Jacques de Lunéville afin d'y dénombrer les Faucons pèlerins. Vers 10h00, des cris de juvéniles résonnent dans le quartier. C'est bon signe. Le 25 mai dernier, un juvénile avait été vu dans la lucarne de la tour Ouest et un second entendu lors de l'arrivée de la femelle adulte pour un nourrissage. Ce jour, trois juvéniles, 1 mâle et 2 femelles, ont été observés, volants et se repositionnants à multiples reprises sur l'édifice. Le mâle adulte a fait une rapide apparition en vol. La femelle adulte est présente sur le dôme de la tour Est.

27 mai 2017

Pont-à-Mousson, envols 2017

Juvénile
La veille, un juvénile a été trouvé au sol, dans la cour intérieure de l'Abbaye des Prémontrés. Il s'est rapidement perché sur un rebord de fenêtre à environ 5 mètres de haut. Il y restera toute l'après midi.
Les ardoises de la tour Nord témoignent de la présence de la nichée de faucons pèlerins. Elles sont notablement fientées. Les prochaines pluies effaceront ces traces.
État des lieux de ce jour, 11h00 :
1 juvénile est encore non volant, à l'aire dans le clocheton sommital de la tour Nord.
1 juvénile mange sur un pilastre de la tour Nord, face Ouest.
1 juvénile mange dans la gouttière du toit de la tour Sud, face Ouest.
Le mâle adulte est arrivé précédemment de chasse en se postant sur la croix sommitale de la tour Sud, puis a préparé une proie fraichement capturée pour la distribuer ensuite à ses jeunes. La femelle s'est postée plus tard sur la barre du clocheton sommital de la tour Nord, face Sud-Ouest.


Femelle adulte
Juvénile
Mâle adulte




21 mai 2017

Envols sur les pylônesTHT

Caché (digiscopie)
10h41 : Deux juvéniles sont encore à l'aire. Leur âge est plus avancé que ceux de l'Abbaye des Prémontrés à Pont-à-Mousson. Ils ont au minimum 40 jours. Un adulte cercle haut au dessus du vallon. Il manque un jeune
11h07 : Ces juvéniles se préparent au grand saut par des battements frénétiques de leurs ailes. Le nid commence à se déstructurer.
11h48 : Je progresse tranquillement vers le pylône, caché en partie par le bois. L'adulte, en vol, alarme. Je suis surpris quand je détecte le troisième juvénile perché sur un bois au sol. A ce stade de développement, l'oiseau est naïf. Les fauconniers les appelles "niais". "Sot, inexpérimenté", telle est l'origine de ce mot. Je le contourne jusqu'à 20m de distance. Je peux prendre quelques digiscopies. Est-il blessé ? Je m'approche lentement, caché par un gros frêne puis m'expose à lui, le temps de faire quelques clichés. Il n'alarme pas, ne se sentant pas en danger mais il émet ses cris de quémandage ou d'appel. Je continue jusqu'à 10 m de lui. Il s'envole. Il est parfaitement volant et se perche de l'autre côté du vallon. Arrivé au morceau de bois au sol je remarque une carcasse de pigeon bagué couleur bleue "FR 2016 ...". Il restait à ce pigeon voyageur 127 km pour rejoindre son colombier situé dans le Bas-Rhin.
Pigeon bagué
Pas caché (digiscopie)
Au sol


13 mai 2017

GM, sorti des poussins

Ils sont toujours 3, bien visibles maintenant. Au moins 1 adulte dans les parages mais ils alarment assez facilement

6 mai 2017

"Grands-Moulins Vilgrain" 2017. 3 poussins.

Avec un  peu de retard : Passage aux "Grands-Moulins" le jeudi 27 avril pour constater le nourrissage d'au moins 1 poussin. Ce matin, j'y reviens. La lumière est bonne (pas pour la photo).
08h00 : Le mâle arrive et se perche sur la barre qui longe la corniche. 
08h10 : La femelle arrive à son tour et commence à nourrir. Ils sont 3 poussins. Apparemment pas de 4ème.