9 juil. 2017

Tournée estivale ...

... et de bon matin, vers 08h00. Passage sur ND de Lourdes, couple #1, le mâle est en poste sur les barreaux d'échelon Sud. Pas de femelle.
Passage à St Joseph, rue de Mondésert : RAS.
La main du christ
Passage à la basilique du Sacré-Cœur, rue de Laxou. Le couple #3 est présent, chacun est posté sur une main du christ. La situation est jolie mais ayant pris le temps de discuter avec un passant je n'ai pas saisi le couple ensemble en photo. Pas de problème, il y aura d'autres occasions. Le mâle se repositionne sur la croix soleil de la tour Est puis la femelle saute sur l'autre main du christ. Plus tard, elle décolle vers l'Est, suivie rapidement par le mâle.
Passage à St Léon (gare), je retrouve le mâle (couple #3), seul. Il décolle vers l'ouest. En partant vers le centre ville, je prend le temps de chouffer du pont de la gare sur St Joseph et y constate la présence du couple #2.
Sur St Epvre
Passage à la Cathédrale rue St Georges : J'entends bien un couinement de pèlerin mais je ne peux pas le voir. Des ramiers occupent le site.
Passage à l'église St Epvre où la veille au soir, 4 Faucons pèlerins étaient présents. Couple #2 avec 2 juvéniles. Mais ce matin, seule la femelle trône sur la croix sommitale. Du fond de la place Carrière j'entraperçois un pèlerin sur la Cathédrale rue St Georges. Je confirmerai un juvénile plus tard.
10h30 : Fin de la tournée ... à bicyclèèèt-teuuu ! 🎵 ... mais sans Paulèèèt-teuuu ! 🎵 ...

4 juin 2017

Lunéville 2017

Visite de contrôle ce matin à l'église St Jacques de Lunéville afin d'y dénombrer les Faucons pèlerins. Vers 10h00, des cris de juvéniles résonnent dans le quartier. C'est bon signe. Le 25 mai dernier, un juvénile avait été vu dans la lucarne de la tour Ouest et un second entendu lors de l'arrivée de la femelle adulte pour un nourrissage. Ce jour, trois juvéniles, 1 mâle et 2 femelles, ont été observés, volants et se repositionnants à multiples reprises sur l'édifice. Le mâle adulte a fait une rapide apparition en vol. La femelle adulte est présente sur le dôme de la tour Est.

27 mai 2017

Pont-à-Mousson, envols 2017

Juvénile
La veille, un juvénile a été trouvé au sol, dans la cour intérieure de l'Abbaye des Prémontrés. Il s'est rapidement perché sur un rebord de fenêtre à environ 5 mètres de haut. Il y restera toute l'après midi.
Les ardoises de la tour Nord témoignent de la présence de la nichée de faucons pèlerins. Elles sont notablement fientées. Les prochaines pluies effaceront ces traces.
État des lieux de ce jour, 11h00 :
1 juvénile est encore non volant, à l'aire dans le clocheton sommital de la tour Nord.
1 juvénile mange sur un pilastre de la tour Nord, face Ouest.
1 juvénile mange dans la gouttière du toit de la tour Sud, face Ouest.
Le mâle adulte est arrivé précédemment de chasse en se postant sur la croix sommitale de la tour Sud, puis a préparé une proie fraichement capturée pour la distribuer ensuite à ses jeunes. La femelle s'est postée plus tard sur la barre du clocheton sommital de la tour Nord, face Sud-Ouest.


Femelle adulte
Juvénile
Mâle adulte




21 mai 2017

Envols sur les pylônesTHT

Caché (digiscopie)
10h41 : Deux juvéniles sont encore à l'aire. Leur âge est plus avancé que ceux de l'Abbaye des Prémontrés à Pont-à-Mousson. Ils ont au minimum 40 jours. Un adulte cercle haut au dessus du vallon. Il manque un jeune
11h07 : Ces juvéniles se préparent au grand saut par des battements frénétiques de leurs ailes. Le nid commence à se déstructurer.
11h48 : Je progresse tranquillement vers le pylône, caché en partie par le bois. L'adulte, en vol, alarme. Je suis surpris quand je détecte le troisième juvénile perché sur un bois au sol. A ce stade de développement, l'oiseau est naïf. Les fauconniers les appelles "niais". "Sot, inexpérimenté", telle est l'origine de ce mot. Je le contourne jusqu'à 20m de distance. Je peux prendre quelques digiscopies. Est-il blessé ? Je m'approche lentement, caché par un gros frêne puis m'expose à lui, le temps de faire quelques clichés. Il n'alarme pas, ne se sentant pas en danger mais il émet ses cris de quémandage ou d'appel. Je continue jusqu'à 10 m de lui. Il s'envole. Il est parfaitement volant et se perche de l'autre côté du vallon. Arrivé au morceau de bois au sol je remarque une carcasse de pigeon bagué couleur bleue "FR 2016 ...". Il restait à ce pigeon voyageur 127 km pour rejoindre son colombier situé dans le Bas-Rhin.
Pigeon bagué
Pas caché (digiscopie)
Au sol


13 mai 2017

GM, sorti des poussins

Ils sont toujours 3, bien visibles maintenant. Au moins 1 adulte dans les parages mais ils alarment assez facilement

6 mai 2017

"Grands-Moulins Vilgrain" 2017. 3 poussins.

Avec un  peu de retard : Passage aux "Grands-Moulins" le jeudi 27 avril pour constater le nourrissage d'au moins 1 poussin. Ce matin, j'y reviens. La lumière est bonne (pas pour la photo).
08h00 : Le mâle arrive et se perche sur la barre qui longe la corniche. 
08h10 : La femelle arrive à son tour et commence à nourrir. Ils sont 3 poussins. Apparemment pas de 4ème.



ND de Lourdes 2017 : Echec

Une première tentative ce matin pour évaluer la possibilité de monter au clocher afin de contrôler la reproduction du couple de faucon pèlerin. Le mâle est visible sous le sommet du clocher mais je ne trouve pas la femelle. Par sécurité, Je m’abstiens de monter. Elle est peut-être à l'aire. Cet après-midi, je refais une tentative. Le mâle est encore sous le sommet et je localise la femelle, entre la gouttière en U et le clocheton Nord, vautrée. Attitude déjà observée les 2 années précédentes. La voie est donc libre. Arrivé à l'aire je ne peux que constater la présence d'un œuf, non éclos. Échec, pour cette année

29 avr. 2017

Pont-à-Moussons, 1ers poussins

14h30 : Le mâle adulte est à l'aire dans le clocheton Nord de l'abbaye des Prémontrés. Il est en position de protection sur une épaisseur de duvet blanc. Deux poussins s'agitent puis un troisième apparait sous l'adulte. Estimation de l'age des poussins : entre 15 et 20 jours, peut-être plus.
Ainsi donc les 1ers poussins de Faucon pèlerin sont nés à Pont-à-Mousson, depuis la première observation de l'espèce en décembre 2001. La première tentative de reproduction s'est produite en 2013 mais sans éclosion de jeunes constatée.
A suivre, pour savoir s'ils s'y envoleront.

6 avr. 2017

Echec du couple #3

Dimanche 02 avril :
Sur l'église saint Joseph, la femelle adulte est postée sur l’édifice mais le nid est vide sur l'église saint Léon, sans aucun autre pèlerin.

Mardi 04 avril :
Sur St Léon à 07h15 et 17h15, le nid est toujours vide et la femelle adulte est postée sur la tour nord face Sud.

L'incubation a été abandonnée après une douzaine de jours. La première piste explicative est une absence de prise de relais par la mâle adulte.

1 avr. 2017

St Léon, des relais ?

Femelle. 25/03
Depuis que le couple a été détecté sur ce site, la femelle est systématiquement observée comme couveur. Le mâle devrait prendre des relais d'incubation qui n'ont pour moment jamais été observés. Environs 4 relais par jour peuvent se faire dont au moins 1 au lever du jour et 1 au coucher, la femelle couvant toute la nuit. Jeudi dernier, un individu non sexé était observé vers 07h30 et un second, de type femelle, était perché sur une des antennes de téléphonie mobile de la tour de la place Thiers

24 mars 2017

2017, ce sera St Léon pour le couple #3

Le 22 mars la femelle n'est plus contactée sur St Joseph. Lors d'un passage de contrôle à l'église St Léon vers 17h40 aujourd'hui, le mâle est observé volant puis se posant sur l'édifice. La femelle apparait brusquement en vol et vient se poster sur la tour Sud, face Nord. Étant posté loin du site je me rapproche pour mieux détailler cette face de la tour.  La femelle est couchée sur un petit nid de corvidé, coincé dans un creux de sculpture. Avec la pointe des ailes relevées elle est en position typique d'un individu couveur. C'est donc sur l'église St Léon que le couple #3 de l'agglomération nancéienne a décidé de nicher. On peut voir aisément l'aire de la rue St Léon et à l’œil nu. C'est chose rare. face sud, un couple de corneille noir couve aussi ...

19 mars 2017

Bientôt la ponte à St Joseph ?

Retour sur les derniers comportements du couple #3, dit de St Joseph. Qu'il niche est chose certaine puisque les accouplements ont lieu. 9 observations faites par 4 observateurs différents sur 3 sites : St Joseph (n=6), basilique du sacré-cœur (n=2) et St Léon (n=1). Ils se sont répartis du 26 janvier au 19 mars au moins. Tout au long de ce mois de mars, le couple est vu sur St Joseph. Il fréquente assidument le nid de corvidé au Nord-Est. Une observation le soir montre qu'il dort aussi sur l'édifice. Carcasses et plumées sont parfois récoltées sur le parvis. Mais cette fréquentation n'est pas permanente, la femelle encore gaillarde malgré un ventre notablement gros est suffisamment mobile pour vagabonder hors de ce secteur. Ils décollent souvent de St Joseph, pour disparaitre en direction du Nord. Des observations alternées montrent que la basilique du Sacré-cœur et l'église St Léon sont fréquentés. Nous pensons quand même qu'une dépose de ponte est forte probable à St Joseph...

Grands-Moulins 2017

Grands-Moulins Vilgrain : C'est fait, la femelle couve dans le nichoir, comme l'année dernière.
Le mâle couine fréquemment, il marque son territoire vis-à-vis de moi. Comme l'année dernière le couple est peu tolérant à la présence de personne au niveau du petit terrain vague, proche des GM.

8 févr. 2017

Piège photographique, saison 2017


C’est tardivement dans la saison que le piège photographique est installé. La météo n'a pas été très favorable ces derniers jours. Pour rappel, l'année dernière il a été définitivement installé le 30 janvier.
Dans la matinée, le mâle adulte (MA) et la femelle adulte (FA) sont sur site, Ils sont trop proches du clocheton sud, ce qui ne me permet pas d'intervenir.

15h14 : Je descends du clocher. Le piège photo est finalement installé.
Seul le MA était présents cet après midi. D'en bas, aucun FP n'est présent mais juste avant d'accéder au clocheton, je l'entends couiner. Il décolle lors de mon apparition dans le clocheton, Il est passé plusieurs fois à bonne distance sans broncher, puis au final pousse un long couinement de contact et disparait. Ce n'était pas un cri d'alarme. Mon intervention a duré un petit quart d'heure. Le substrat du nichoir est gratté.

15h40 : Vu de chez moi, le MA est posté sous le sommet.

17h15 : La FA est postée sur le barreau du clocheton Sud, au dessus du nichoir.

18h10 : La FA vient d'arriver avec une proie qu'elle commence à dépecer sur E SSE.

18h16 : Le MA arrive à son tour sur C SSE, tout aussi chargé d'une proie qu'il entame aussitôt.

Au centre, la zone de grattage
Vue d'ensemble
Le piège photo




7 févr. 2017

Les faucons pèlerins d'Illkirch-Graffenstaden

Un peu de pub pour les collègues alsaciens
A signaler tout de même que c'est une première en tant que webcam EN DIRECT !!!

https://www.youtube.com/watch?v=jvqva6BuyaU

26 janv. 2017

Accouplements 2017

Les premiers accouplements observés ont été constatés ce jour. D'abord par le couple #1 sur ND de Lourdes à 08h30, ensuite, vers 09h30 pour le couple #3 sur St Joseph. Il ne reste plus qu'à constater les accouplements du couple #2, sur Cathédrale et/ou Grands-Moulins pour qu'on puisse dire qu'il y a dorénavant 3 couples de Faucons pèlerins en phase de reproduction dans l'agglomération nancéienne.

21 janv. 2017

Tour Boufflers

Plus de détail sur la tour de la résidence Boufflers. Cet après midi, la femelle adulte était bien présente sur l'antenne de la tour. Poste qu'elle semble utiliser régulièrement. Un aller-retour en chasse. Malheureusement, le parc de la cure d'air étant fermé, je n'ai pu observer ses déplacements. Vers 16h00 elle n'y est plus présente mais je la retrouverai plus tard sur St Joseph, en train de manger dans le nid du taureau. Il y aura encore une tentative d'accouplement. Cette femelle (du couple #3) est reconnaissable car elle présente des gouttes de haut de poitrine denses très bien marquées. On peut le constater sur les 2 clichés. Notez aussi un front très clair, notamment au dessus du bec. Ces détails, bien qu'anodins, sont à retenir pour distinguer cette femelle des autres présentent dans l'agglomération en cas d'interactions. Bien que son plumage dorsale ne présente plus de plumes tirant sur le brun, la coloration claire de son front ainsi que des ombres claires sur les côtés de sa tête permettent de l'identifier comme un individu dans sa 3ème année. Ses postes habituels permettent aussi de lier cet oiseau à celui vu originellement l'année dernière d'avril à octobre et qui était en plumage d'immature. Voir les billets précédents du 07 mai et 22 octobre. C'est donc une jeune femelle dont on verra si elle sera productive, ce qui est tout à fait possible.



15 janv. 2017

Dortoir Sacré-coeur

Couple #3. Femelle à gauche, mâle à droite
Le mâle, après avoir mangé à la base de la coupole tour Ouest côté Est, s'est rangé en dortoir à 17h36. Trois fenêtres sous la coupole de la tour Est, côté Nord-Est. Zone très fientée, signe d'une fréquence régulière.
Un troisième site où ce couple se poste est localisé sur l'antenne de la tour de la "résidence Boufflers". De là, la femelle s'est à son tour rangée en dortoir à 17h41, à côté du mâle, sur la basilique du Sacré-cœur.

14 janv. 2017

Tentative d'accouplement

Couple #3. Eglise St Joseph, rue Mondésert  à Nancy

Mâle adulte
14h29 : Le mâle adulte (MA) est posté sur le pinacle Sud-Ouest et la femelle adulte (FA) sur le nid de l'aigle. L'aigle est une gargouille et le nid, celui d'un corvidé, bâti antérieurement à la présence des faucons pèlerins. Un second nid de corvidé est aussi présent au dessus d'une gargouille représentant un taureau. Ces 2 nids, quasi côte à côte sont situés du côté Est de la flèche de l'église. Pour le moment rien n'indique une installation sur l'un de ces 2 nids. Ils servent surtout de stockage de nourriture. Les observations ultérieures nous indiqueront s'ils choisiront finalement ce site.
15h02 : La FA est au pied de la statue (St Joseph) et le MA sur la pointe de triangle côté Est en train de manger.
Femelle adulte
15h15 : Repositionnement du MA qui a du aller poser le reste de proie. Il apparait côté Nord et vient au dessus de la FA, en position suggestive, pour une tentative d'accouplement. Le MA termine sur le pinacle Sud-Ouest.
15h24 : La FA qui n'a pas bougé commence à manger sur un pigeon.
le mâle n'a pas concrétisé l'accouplement.
Il apparait brièvement au dessus de la femelle.
15h25 : Fin d'obs.